Une précieuse règle qui peut guérir les âmes malades ، secourir les cerveaux lourds et éloigner les âmes basses

0
336

« Ce qui est prouvé par la sensation et l’observation ne nécessite pas une preuve. »

Les anciens et présents chercheurs ont travaillé sur cette règle et par laquelle ont pu argumenter leurs points de vue contre les médecins , les naturalistes et les gens des hérésies et cette règle stipule que : ce que les gens ont pu voir, connaître, expérimenter et s’assurer de son existence n’exige pas une preuve mais tous ces actes consistent en elles-mêmes des preuves tangibles.

Cheik Elislam et Ibn Elkaim ont utilisé cette règle pour répondre à ceux qui rejettent l’idée de la possession de l’homme par les djins.

Ibn Elkiaim à dit:  » il n y a aucune chose dans l’industrie médicinale qui nie cela et le sens et l’existence en sont des témoins ». Zad El Maad 4/67.

Alors que Cheikh Elislam a confirmé : » c’est  une chose que nous avons observé avec d’autres confrères à maintes reprises et nous avons dans les sciences du sens des preuves auditives et visuelles qui ne laissent guère la place au doute ». Essafadia 180

Alors, si on prouve l’existence d’une chose invisible à travers sa visualisation par un groupe de personnes ou par sa connaissance moyennant l’expérience, le suivi et l’analyse, personne ne peut protester ou nier son existence et demander une preuve du moment que le domaine de la médecine est plus vaste que celui des pratiques religieuses.

Certains peuvent confirmer que la possession de l’homme par les djins trouve sa preuve dans le coran et la sunna mais beaucoup d’autres choses restent sans arguments.

La réponse :

Cette règle a été utilisée par les chercheurs tel que El Imam Ibn Hanbal comme argument dans sa réponse contre ceux qui rejettent l’hypothèse de la possession de l’homme par les djins.

Abdou Allah Ibn El Imam Ahmed Ibn Hanbal a dit : une fois, j ai demandé à mon père qu’ il y’a des gens qui avancent que les djins ne possèdent pas l’homme et il m a répondu:  « écoute mon fils ce sont des gens qui mentent et voici un exemple que le djin se prononce sur son corps et parle à sa place ».

C’est évident, qu’appart l’observation et l’expérience aucune preuve ne peut confirmer la possession de l’homme par les djins et leurs pouvoirs de se prononcer sur le corps du possédé. Même la médecine moderne ne peut le confirmer et on ne peut ni les filmer ni les prendre en photos.

Cheikh Elislam a commenté les dires de Elimam ibn hanbal :

« Ce qu’il a dit est une chose reconnue, le fait que le djin possède un corps, se prononce sur lui, et parle un langage incompréhensible, bat son corps d’une manière qu’une personne normale ne peut pas supporter et le possèdé ne ressent et n’entend rien et il peut même emporter des objets lourds et courir d’une façon surnaturelle et qui nécessitent des pouvoirs dont l’être humain ne possèdent pas ».

En revanche, aucun des Imams et des chercheurs musulmans ne nie la possession de l’homme par les djins puisqu’ elle trouve ses fondés dans  le coran et la sunna. Fatawa 24/276.

Ainsi, vous voyez comment Cheikh Elislam s’était référé à l’observation et l’analyse pour se prononcer sur ce sujet mais malheureusement certaines personnes ont perdu leurs origines, ont posé des barrières sur l’analyse scientifique et ont mélangé la logique avec l’ilogique.

Que dieu vous guide dans votre chemin.

Abou Hammam Raqui.

Traduction de oum yassine elkheir

ترجمة أم ياسين الخير

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=787334408265568&id=100009670485113