Quelques études scientifiques sur la hijama

0
173

1) Analyses du sang de la hijama : 

L’examen du sang résultant de la saignée par ventouses a révélé que la majorité des globules rouges sont vieux et d’autres ont un aspect anormal. Et le taux des globules blancs limité à 10 % par rapport au sang d’origine veineuse. 

2) Le taux de l’interféron augmente après la saignée : 

Le professeur français Cantel a relevé que la capacité des globules blancs à produire de l’interféron est multipliée par 10 après une hijama. Ceci veut dire qu’il y a un renforcement de l’immunité contre les maladies et les infections. Par ailleurs, l’interféron synthétique est utilisé pour traiter l’hépatite C et le sida. Il a été prouvé également que le taux de globules blancs augmente après la saignée par ventouses. Ceci permet d’affirmer que la moelle osseuse devient plus active (retrouve son activité normale). Comme si cette moelle s’est débarrassée de ce qui entravait son fonctionnement normal après s’être débarrassée des impuretés contenues dans le sang de la hijama. 

3) La théorie du sang anormal agressif : 

Le médecin japonais Kaukuroiwa a déduit que ce sont les impuretés sanguines qui sont la cause des maladies dont la saignée par ventouses assure la guérison puisqu’elle en débarrasse le corps. 

A cet égard le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a, depuis des siècles, dit : « La hijama est une médication de tout mal causé par un sang anormal agressif/plein d’impureté ». (Attermizi détenu d’Anas) Le sang devient anormal et agressif donc impur lorsque le nombre de globules rouges vieillis et anormaux augmente, les résidus y élisent domicile et les sédiments chimiques de médicaments font parti de sa constitution. Ce qui le rend coagule, collant, gluant et foncé.

Et dans ce cas, on est en présence d’une sorte d’hyperémie. Le sang circule difficilement dans le corps humain. Par ailleurs, le foie et la rate sont de plus en plus sollicités à éliminer ces impuretés, mais malheureusement ces organes (la foie et la rate) souffrent et ne suffisent plus pour éliminer tous les impuretés du sang. Au fil des années, les sédiments se cumulent dans différentes parties du corps (surtout les vaisseaux) d’où l’apparition de maladies diverses. 

Lorsqu’on se débarrasse des impuretés (globules rouges vieillis et anormaux, sédiment…) par la saignée, le sang devenu pur et mieux oxygéné circule normalement dans le corps humain. De ce fait, les différents organes jouent pleinement leur rôle et ont un meilleur rendement. 

Si on examine la théorie du « sang anormal et agressif » par rapport aux maladies cardiaques (tel l’infarctus, thrombose), on relève que le sang avec les impuretés qu’il contient, provoque des thromboses, accélérations de l’athérosclérose, augmentations de cholestérol etc. qui peuvent être à l’origine du rétrécissement des coronaires d’où les risques d’infarctus. 

En ce qui concerne le reste des organes, on remarque qu’au fil du temps, un sang anormal et agressif diminue leurs capacités à accomplir le rôle qui leur est imparti comme il diminue la capacité immunitaire.

 

Source : Internet